Zoli zil Sesel (Jolies îles des Seychelles) CategoriesIci mais ailleurs

Zoli zil Sesel (Jolies îles des Seychelles)

Et si nous allions aux Seychelles…

 

Nous sommes en septembre 2017. La période des vacances tire à sa fin. Et ce n’est que maintenant que j’obtiens la validation de ma période de congés. Une agence de voyages me suggère alors un voyage de 6 jours aux Seychelles. C’est encore la belle saison, et il n’y aura pas trop de monde. Après un moment de réflexion, je fais ma réservation d’hôtel, puis j’achète mon billet d’avion. J’arrive à convaincre au passage une amie de faire le voyage avec moi. Pas besoin de visa, juste de son passeport valide : les Seychelles ont exempté plusieurs pays de visa afin de booster le tourisme. Il faut cependant, à tout camerounais désireux d’aller dans ce pays, disposer sur lui et en liquide, d’une somme minimale de 900$ (ou l’équivalent en EURO). Cette information nous ne l’avons malheureusement eu sur aucun site internet (et pourtant j’en ai visité des sites en préparation du voyage). Ça a été une surprise qui nous a été révélée à l’aéroport au moment des formalités d’enregistrement. Après un tour au DAB, puis au bureau de change, nous étions enfin en règle pour notre voyage. Nous voilà dans les airs. 8,5 heures de vol plus tard, ponctuées d’une escale d’une nuit à Addis Abeba, nous débarquions aux Seychelles, plus précisément à la ville Victoria de l’île Mahé. Vous ne le savez peut-être pas mais la république des Seychelles est un archipel constitué de 115 îles. Mahé est la plus grande, mais aussi la plus habitée.
L’atterrissage à l’aéroport de Mahé vous annonce déjà les couleurs de votre séjour : une piste d’atterrissage entourée d’une eau d’un beau bleu émeraude : tout simplement MAGNIFIQUE. Bel accueil au débarquement : il faut dire que les Seychellois ont l’habitude des étrangers. De plus, ils parlent quasiment tous 3 langues : l’anglais, le français et le créole Seychellois. Après les formalités administratives d’usage, nous voilà dehors. On ne peut s’empêcher de prendre un instant pour admirer la montagne qui se dresse juste en face de l’aéroport, de l’autre côté de la route. On est tout de suite accostées par les chauffeurs de taxi dont les véhicules stationnés sur le trottoir sont prêts à partir. Les tarifs sont affichés dans chaque véhicule : le prix varie entre 400 – 900 Roupies Seychellois (25 – 55 EURO), et dépend du quartier de destination et du type de véhicule. Vous pouvez bien entendu tenter une négociation : en bonne camerounaise, je ne m’en suis pas privée… Direction la banlieue résidentielle de Beau vallon, plus précisément à l’hôtel BERJAYA BAY RESORT & CASINO BEAU VALLON.
Là aussi, l’accueil est au top : portier pour le transport des bagages, petit verre de rafraîchissement, mot de bienvenue. On ne peut cependant pas échapper à de nouvelles formalités administratives. Bref, nous voilà installées et prêtes pour l’aventure (pas de temps pour la sieste). Sur l’île de Mahé, les loisirs sont les sports aquatiques, les balades sur les belles pages, la découverte culinaire, la balade en ville et bien sûr les croisières. Si vous êtes du genre nocturne, alors les Seychelles ce n’est pas pour vous. Du moins, de dimanche à jeudi. Les règles sont strictes : pas de boîtes de nuit ouvertes de dimanche à jeudi. Vous ne pourrez avoir que des snack-bars et des restaurants qui sont cependant tenus de fermer au plus tard à 22h. Ils peuvent aller jusqu’à 23h les vendredis et samedis uniquement. Si vous voulez danser toute la nuit, il vous faudra attendre le vendredi et le samedi : ouverture à 23h, fermeture à 6h.

Nos activités par ordre chronologique

 

  1. Balade le long de la plage de Beau Vallon, l’une des plus belles plages de l’archipel. Sable fin, eau bleue et tiède, ciel bleu… Notre périple a pris fin au Boat House : Snack, restaurant et Saloon. J’y ai dégusté une tarte aux fruits et à la crème chantilly à tomber. J’y ai également découvert une spécialité du pays : le rhum de la marque ‘’TAKAMAKA’’. Produit et vendu uniquement aux Seychelles. J’ai pris celui à l’arôme Coco : ‘’hummm’’. Quelques jours plus tard, j’ai eu l’occasion de goûter à l’arôme ananas de la même marque. Inutile de vous dire que j’en ai ramené dans ma valise : très bon pour les cocktails alcoolisés. Le Boat House offre également d’autres services : repas, cocktails alcoolisés ou non, …
  2. Visite du centre-ville de Mahé. Pour y aller, nous avons expérimenté le bus. Les horaires n’étant maîtrisés par personne, il faut être très patient, et plus encore, à l’arrêt bus. Mais il a le mérite d’être très économique (le ticket à 5 Roupies seychellois, soit moins d’un EURO), et d’être pratique pour voir la ville. Il est cependant très important de conserver son ticket jusqu’à destination : gare aux contrôles inopinés. Une fois au centre-ville, on a vite fait de faire le tour car plutôt petit : le grand marché, le Musée, les églises, les boutiques de souvenirs, la Place de l’indépendance, … Retour en bus : une autre épreuve de patience, mais qui en vaut la peine.
  3. Un dîner dans un restaurant très célèbre et incontournable de l’Ile : Chez Marie Antoinette. Nous en avions tellement entendu parler que nous avons fini par y faire un tour. Il n’est ouvert que pour le dîner. Pas de choix de menu : celui-ci est le même tous les jours et pour tout le monde. Il s’agit d’un assortiment de 10 mets locaux dont une salade de mangue, plusieurs variétés de poisson frit, une sauce seychelloise, une sauce aux oignons, du poulet en sauce, du riz. Pas mal…
  4. Festival de Beau Vallon tous les mercredis soir de 17h à 22h : grillades, fruits tropicaux à gogo, expositions-ventes de souvenirs de toutes sortes, danses traditionnelles autour d’un grand feu
  5. Plusieurs agences de loisirs offrent de faire des croisières pour visiter les autres îles de l’archipel. Les tarifs varient entre 180 et 1 000 EURO, et dépendent des trajets préétablis. Il est également possible de faire des croisières personnalisées, mais les tarifs sont différents. Nous avons opté pour une croisière autour de Mahé, et des petites îles environnantes. Au programme : plongée, nourriture locale (grillades de poisson, salade de mangues, manioc grillé), natation, ballade sur le sable blanc.
  6. Virée en boîte de nuit : ENFIN !!! Pouponnées, sapées comme jamais, taxi au pas de l’hôtel, en route pour le centre-ville pour la seule boîte de nuit qui était ouverte pour cette nuit-là. Entrée à 50 Roupies Seychellois par personne, consommation exclue. Les consommations se paient à l’intérieur. Principalement des chansons locales, mais aussi quelques sons de l’heure*.
seychelles
seychelles
seychelles
seychelles

 

En plus d’être une belle destination touristique, les Seychelles m’ont également marquée par leurs mesures sociales : école gratuite pour tous les Seychellois, avec bourse à l’étranger pour tous, aucun impôt pour les petits métiers. Nous avons rencontré des chauffeurs de taxi dont les enfants étaient dans une université en Australie, et qui pouvaient se payer des vacances annuelles à l’étranger (Chine, Singapour, Europe, …) Les recettes directes et indirectes du tourisme permettent au pays de faciliter la vie à son peuple. Les Seychelles ont réussi à faire du tourisme une véritable industrie qui rapporte, avec une importante rentrée de devises fortes. En sus, le pays bénéficie des retombées de la pêche industrielle. Celle-ci reste cependant bien encadrée : zone de pêche proprement délimitée, espèces protégées, volume maximal à pécher, soutien technique et financier à la pisciculture, … La République des Seychelles encourage par ailleurs le développement de l’énergie renouvelable, notamment l’éolienne.

Ma conclusion

Je recommande bien entendu. Belle destination pour se reposer dans un paysage particulièrement beau et calme, tout en expérimentant une variété impressionnante de poissons en grillade, et bien sûr quelques activités aquatiques. Par contre, les adeptes de loisirs nocturnes, s’abstenir ☺

*du moment
By Anabelle.
Gravatar image
By

Merci à toi d'avoir agrandi la communauté des contributeurs Munabees !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *